Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MARIE CLAIRE

Jusqu'où ira le vintage ? 

       Décembre 2009

 

 

 

 

 

Musique, gastronomie, high tech et même drague : la mode rétro n'est plus l'apanage des fringues ou de la déco. 2010 sera-t-elle l'année d'un raz-de-marée de la nostalgie ? Bienvenue dans la tendance "retour vers le futur" !


 

Le vintage, c'est sûr, on en a plein nos armoires. Pas mal en déco, aussi. Et on ne se souvient même plus de l'époque où le strip burlesque n'était pas encore hype. Bref, nous ne sommes pas tout à fait des nouveaux-nés de la vague rétro. Pourtant, ce mouvement old-school semblait jusqu'ici se cantonner à quelques domaines bien définis, ultra modeux de préférence. Apparemment, les choses ont changé : aujourd'hui, alors que nous entamons déjà la seconde décennie du XXI° siècle, un parfum d'antan s'invite partout, et semble être le sésame ultime pour qu'un produit cartonne. Peut-être par un réflexe « refuge » à l’issue d’une année pourrie par la crise ? En tous cas, ça marche, et ça nous plaît. Musique, soirées, jouets, gourmandises ou hi-fi : promenade en technicolor au pays du "bon vieux temps".

 

 

 

◊ LA DRAGUE À L'ANCIENNE

Vous regrettez l'époque où les hommes étaient (presque) des gentlemen, fumaient des cigares en écoutant du jazz, et invitaient les femmes à danser derrière leur voilette ? Cette ambiance feutrée à la "Noces rebelles" revient en force. Adieu boules à facettes, musique "boum-boum" et jeans déchirés, la soirée 2010 sera classieuse et démodée à souhait. Trois ambiances à tester.

 

- SPEED DATING VINTAGE

Pour les fans des fringues rétros, l’équipe d’Anachrolove propose un "speed dating vintage" où rejouer sans complexe les codes de la séduction à l’ancienne. Cocktails d'antan, projection de courts métrages d'icônes du siècle dernier, cours d’initiations de danses (swing, mambo, cha cha cha, tango) par l'équipe du Divan du Monde, bal swing, démo de claquettes, sets de Bart & Baker (Djs neo-swing en queue de pie) ... et bien sûr, tenues et attitudes assorties. Il sera votre Humphrey, vous serez sa Lauren. Gratuit. Rens. sur www.bartandbaker.com et inscription par mail à anachrolove@gmail.com

 

- RETRO PARTY

Dédiée "aux années folles, aux envolées d'après guerre, et à tout ce qui date d'avant la naissance d'internet ou même du minitel", la Rétro Party d'Elegangz demande à ses participants un dress-code précis : pin-ups, marins, soldats et rockabillys s'emmêlent les plumes. Au menu, démo de Lindy Hop (danse américaine de rue des années 20), shows de la revue Gentry de Paris, et de nouveau les indispensables Bart & Baker. Rens. groupe Facebook d'Elegangz

 

- APÉROS VINTAGE

Tous les mardis de 19h à 21h,  les Vins de Bordeaux offrent une dégustation de bons vins gratuite dans des bars charmants et légèrement vieillots (Chez Jeannette, aux Disquaires, au Progrès ...), sur fond de musique rock vintage. A suivre chaque semaine sur le groupe Facebook « aperos vintage bx ».  

 

◊ L'EXPLOSION DU VINYLE 

On pensait que seuls les DJ ou les musicos branchés achetaient des vinyles, mais les chiffres parlent : malgré le boum du numérique et la chute notoire du CD, les ventes de 33 tours ont quasiement doublé en un an ... ! Plus chic qu'un compact-disc, plus sensuel qu'un MP3, le microsillon devient à la musique ce que la Pléïade est à la littérature. Objet culte, il séduit même les plus jeunes, ou ceux qui n'ont pas de platine adaptée. Aujourd'hui, les majors publient leurs albums les plus vendus sous forme de vinyle, Amazon offre un immense catalogue, certains jeunes groupes sortent leurs albums en 33 tours (et numérique) plutôt qu'en CD, nombre de maisons de disques couplent la sortie d'un album avec une édition vinyle (comme le concert inédit de Nirvana chez EMI ce mois-ci) ... Et cette année, le Père Noël risque de déposer un certain nombre de platines modernes dans les cheminées, comme la Lenco L-69, qui permet d'enregistrer directement ses microsillons sur une clé USB ou son ordinateur. Q'on se le dise, la galette n'est pas prête de rendre les armes. 


 

◊ LA FOLIE DES FAIRY CAKES

Le macaron, qui a connu son grand moment de gloire au début des années 2000, n'est plus LE gâteau trendy. Depuis cet été, c'est le Cupcake (son nom américain, auquel on préfère le nom british de "Fairy cake", tellement plus cute) qui crée le buzz sur le web* comme dans les soirées branchées (Brunch de Claire Lilly au Glazart, Glitter Fever au Globo ...). Une douceur ultra vintage, spéciale mamans des années 50.

* Les cupcakes de Chloé, www.cakechloes.com


 

◊ LES HÉROÏNES DE NOTRE ENFANCE

Non, pour les petits, il n'y a pas que Dora l'Exploratrice ! Récemment, un article des Echos relatait la fabuleuse remontée marketing des adorables dessins de Sarah Kay, actuellement l'un des best-sellers des rayons papeterie, chaussures ou vaisselle. Et au Pop Market (le nouveau concept-store branché du Canal St Martin), on peut retrouver avec émotion ses "Martine" et, plus fort encore, ses "Emilie" (les deux chez Casterman). Joli !


 

◊ LA HI-TECH VERSION DERRICK

La techno prend un coup de vieux ! Des appareils photos lookés à l'ancienne (comme le légendaire Diana en plastique, ou le nouvel Olympus Pen E-P1, très sixties), aux micros pour ordis et iPhone totalement vieillots (Rétrostyle Microphone de Mobility Lab, 9.99 €, et iPod Mikey de Blue Mic, 99 €), en passant par les radios FM de grand-mère (Pure Evoke-2S, 229 €), on peut aujourd'hui s'équiper ultra contemporain tout en ayant l'impression de vivre chez Papy. On aime aussi les téléviseurs de chez Predicta, ronds et seventies à mort (www.predicta.com), bien loin des écrans plats géants. Pour pousser le snobisme à fond, on peut même habiller son ordinateur portable d'une housse en tweed délicieusement kitsch, que Derrick lui-même aurait certainement adorée (Case Logic, 19€99). A vous, Cognacq Jay !

 

 

◊ A LA RECHERCHE DE L'ANCIENNE STAR

Expo Brigitte Bardot, biopic de Serge Gainsbourg, édition remasterisée des Beatles (et l'excellent jeu Guitar Hero assorti), livre sur Michel Berger (Flammarion) ou Led Zeppelin (Hoëbeke), réédition de l'Enfer de Clouzot au cinéma, Olympia de Sylvie Vartan, ou encore DVD de l'émission sixties "Salut les Copains"* qui fête ses 50 ans cette année ... Les icônes d'il y a un demi-siècle sont partout, et nous, on se demande presque si les stars d'aujourd'hui ne devraient pas donner un peu plus dans le yéyé. * Coffret 3 DVD, 50€, éd. du Montparnasse.


 

◊ LE FÉTICHISME  OLDSCHOOL

Préfacé par Christian Louboutin himself, "Shoes Vintage" retrace plus d’un siècle d’histoire de la mode de la chaussure, en montrant comment la société et les évènements mondiaux ont façonné nos escarpins, images d’archives et illustrations d’époque incluses. Somptueux.

KLS éditions, disponible le 15 nov., 35 €. 


 

◊ LA TÉLÉVISION D'ANTAN

Le site Internet de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel) a fait peau neuve, et on peut s'y shooter sans complexe à la TV d'autrefois : pubs des années 70, débats politiques mythiques et autres réjouissances télévisuelles vieille France font le bonheur des accros au petit écran, "tellement mieux avant". A voir aussi, leur boutique truffée de DVD collectors type Shadocks ou Discorama, l'émission culte des sixties consacrée à l'actualité du disque. www.ina.fr

 

 

◊ LA DÉMARCHE SEVENTIES

Cet hiver, inutile de se demander quelles baskets offrir à nos chéris : il semblerait que toutes les marques de sport se soient données le mot pour leur faire revivre à fond les seventies. Chez Puma, c'est la mythique Suede (1968) qui revient en guest-star de la collection hiver, avec toute une palette de nouvelles couleurs (65 €). Côté Adidas, la non moins culte SL72 fait son come-back, ambiance très "Starsky et Hutch" (env. 80 €). Enfin, plus pointue, la marque ultra vintage française Patrick réédite ses modèles phares, dont la géniale Harlem (89 € 90). On adore.

 

 

◊ LE RETOUR DU PHOTOMATON

Aujourd'hui, pour se faire faire une photo d'identité, on est obligés de se farcir des cabines à voix de robot, caméra impitoyable et lumière aveuglante, qui nous dépriment d'autant mieux qu'elles nous imposent de ne pas sourire ... Heureusement, depuis quelques temps, certains lieux artistico-branchés (Le Palais de Tokyo, le 104, Le Jeu de Paume) redonnent l'occasion de se faire shooter dans des vrais photomatons à l'ancienne, en noir et blanc, et sur 4 poses ! Et si on n'habite pas Paris ou qu'on veut faire joujou à la maison, on peut aussi aller sur le site de la Photocabine*, qui propose la même chose gratuitement et en ligne - à condition d'avoir une webcam. Souriez ! *www.laphotocabine.com

 

 

◊ JOUETS DÉSUETS

Pour les petits, les jouets en plastique sont devenus le comble de la ringardise ... Bobo ou pas, cette année à Noël, les jouets seront en bois ou ne seront pas ! Ce sont les grands-parents qui vont être contents. Et que l’on se rassure : ils existent à partir de 20 € seulement.  Voiture à pédales Plan Toys, 220 €

 

 

◊ COME-BACK DE LA MOB'

Scooter déguisé en mobylette, la e-MO joue sur son look vintage avec une valeur ajoutée : l'électrique. Prix abordable, vitesse raisonnable et batterie transportable, c'est l'idéal pour rouler vert dans un esprit total "Péril Jeunes", ambiance "On rentre du lycée avec une guitare sur le dos". En plus, si vous habitez Paris, la mairie vous rembourse 400 € du prix. Merci Bertrand !

e-Mo de Matra, 4 coloris, 1790 €


 

- POCHETTE SURPRISE

Calimero, Zorro, les mange-disques ... Dans cette boîte à souvenirs, c'est toutes les années 60/70 qu'on se prend en pleine figure comme une madeleine de Proust. En plus d'un livre ressuscitant toute la culture de l'époque, ce vase de Pandor contient une planche de magnets reprenant les grandes icônes de l'époque, un porte-clés collector, et un rubik's cube. Bienvenu dans le passé !

Ed. Hors Collection, 19€90


 

 

+ ENCADRÉ : LE SALON DU VINTAGE 

Pour la 4e année consécutive, le Salon le plus rétro de l'année revient nous plonger dans le meilleur du bon vieux temps. Les 14 et 15 novembre, rendez-vous dans un hôtel particulier de St Germain des Prés (quartier ô combien adapté ...) pour retrouver plus de 50 exposants : de la mode à la déco, même sans acheter, c'est un voyage total dans le plus beau des passés, plaisir des yeux garanti. 

180A bd St Germain, Paris VI°, 10h/20h.


 

 

+ ENCADRÉ 2 : INTERVIEW DE VINCENT GRÉGOIRE, TENDANCEUR CHEZ NELLY RODI

 

- A quelles périodes s'intéresse cette mode du vintage ?

A des périodes pleines de peps, pas au hippie mou des années 70 ... C'est l'énergie du passé qu'on recherche à travers ce phénomène. C'est pourquoi cette phase "newstalgique" renvoie aux périodes de sortie de crise : ce qui cartonne, ce sont les années 30 (post-crise de 29), les années 50 (après-guerre) ou les années 80, où tout était fou.

 

- Selon vous, pourquoi ce boum de la nostalgie ?

Parce que demain nous fait peur ! C'est l'effet crise. Le marketing a donc une logique de feignant, et pioche dans le facile, le familier. Ca nous évite de regarder vers demain et de sauter dans l'inconnu, c'est sans risque. Bref, c'est un système assez trouillard ... Mais cela devient un peu envahissant, et le consommateur commence à avoir envie d'autre chose.

 

- Ce phénomène va-t-il durer ?

Non, je crois qu'on a envie que ça bouge, on veut une attitude plus moderne, fraîche, innovante, avec du sang neuf. Ce qui arrive, c'est du très contemporain, des nouvelles technologies très poussées, mais dans un esprit zen, avec de la douceur. J'appelle ça de la "sens-fiction". La nouvelle décennie va réellement nous faire entrer dans le XXI° siècle, après que la crise ait sonné le glas du XX°. Il est temps !

­­­

Tag(s) : #Société - Lifestyle

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :