Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CV

 

Publié par Caroline Rochet



MARIE CLAIRE

"Êtes-vous une geekette ?"

Tendance : les filles passionnées de high-tech

Septembre 2007






La passion de la high-tech n'est plus réservée aux hommes. Gadgets, PDA, jeux, accessoires siglés, les femmes ont conquis l'informatique et l'ont rendue glamour. Seriez-vous une geekette qui s'ignore ?


Vous préféreriez perdre un bras plutôt que votre Ipod ? Le portable Prada a atomisé votre budget vacances ? Vous tenez ou lisez fidèlement un blog ? Pire, depuis la Wii, vous pensez que les jeux vidéos sont essentiels à votre équilibre intérieur ? Bienvenue dans la tribu des geekettes (prononcez "guikettes" et non "jikettes"). Ce nom barbare, un peu fourre-tout, qu’on entend dans les medias comme dans la rue, regroupe les « geeks » au féminin. Mais encore ? Un geek, au sens large, est un passionné d'high-tech et d'informatique, depuis l’expert obsessionnel qui programme son ordinateur à l'aide d’incantations chiffrées, jusqu'au fashion-victim fou de gadgets utiles, inutiles, rigolos ou design. Le phénomène 2007 ? Cette passion, jusqu'alors traditionnellement réservée aux hommes, investit de plus en plus le territoire féminin. On se souvient du vieux cliché du mâle givré d'informatique, rituellement ringard, chevelu, lunetteux, vêtu de t-shirts improbables et profondément asocial, relié à son ordi comme un nouveau-né à son cordon. Les spécimens femelles de cette étrange ethnie étaient assez rares. Mais depuis quelques années, le développement en masse des ordis (vive la petite pomme), des téléphones portables, des appareils photos numériques, des lecteurs MP3 et tout simplement d'Internet ont finalement converti les femmes, qui ont soudain découvert que : 1/ Ce n'était pas si difficile à maîtriser, 2/ Ca pouvait être utile, et 3/ Ca pouvait même être sexy. Et leur conversion a changé la donne. Illustration à l’Apple Expo, rendez-vous tentateur de chaque rentrée d’automne : en 2005, il accueillait seulement 5% de femmes parmi ses visiteurs. En 2006, elles étaient 20%, et on devine encore un boom pour l’édition 2007. "Cela fait environ deux ans que les marques ont intégré ce changement, mais c’est maintenant que ça explose vraiment, explique Laurent Pavoine, créateur de Mageekstore, boutique en ligne de gadgets technologiques (voir encadré). Chez nous, quand on a constaté que 40% des clients étaient des clientes, on a décidé d'ouvrir une nouvelle boutique entièrement dédiée aux femmes. Bilan au bout de trois mois : on ne le regrette pas !". Il n'est pas le seul à draguer les consommatrices : depuis quelque temps, à côté des disques durs et autres cartes mères, apparaissent joyeusement clefs USB en forme de rouge à lèvres, mini consoles de jeux rose dragée (la DS de Nintendo, accessoire de geekette par excellence) ou étuis à portable en cuir aussi stylés qu'un sac à main trendy. Au final, on peut se demander quelle est la différence entre geeks et geekettes. La réponse, assez unanime, est sans surprise : "Généralement, les geeks parlent technique et "bidouille" sur ordi, avec un léger esprit de compétition … Alors que les geekettes discutent plutôt design, gadgets et must-have, comme des modeuses", décrypte Cécile, 31 ans, qui habille régulièrement son ordinateur chéri d'une nouvelle housse tendance et attend impatiemment l’arrivée de l’Iphone, le smartphone Apple multifonctions annoncé en grandes pompes pour cet hiver. Mais attention aux stéréotypes : il existe aussi des filles qui programment comme elles respirent (faciles à repérer : elles utilisent des mots étranges tels que "Linux", "Debian" ou "Ubuntu"), et des garçons qui, dans un Apple Store, ressemblent à Carrie Bradshaw dans une boutique Manolo Blahnik. Une question se pose en tous les cas : ces dingues de high-tech sont-ils victimes de la mode, robotisés de la tête ou juste parfaitement en phase avec leur temps ? Trois vraies geekettes nous expliquent leur passion.


Fanny, la geekette pure et dure
34 ans, consultante en nouvelles technologies, en couple, deux enfants. Organisatrice des célèbres soirées de geeks « Fanny’s party ».

Mon père était analyste programmeur, et dès l’enfance, j’étais accro aux machines. Je rêvais de robots devant Capitaine Flam, de téléportation devant Star Trek, et à l’adolescence, j’étais un cas social – la dingue de jeux vidéos. Je fais donc partie des geekettes « ancienne génération », avec les  programmatrices et autres « gameuses ». Mais j’ai naturellement fait le lien avec cette nouvelle vague de filles attirées par les gadgets fashion, converties en masse par le biais des téléphones portables, des appareils numériques et des blogs. Même si je préfèrerai toujours la performance technologique au design. La passion de la high-tech n’est pas une passion plus débilitante qu’une autre ! Perso, je trouve ça tellement fascinant de pouvoir communiquer en une seconde avec l’autre bout de la planète … C’est peut-être dû à mes origines italiennes, mon côté tribu : pour moi, le web est un fil qui nous relie tout le temps à tout le monde. On n’a jamais autant réuni les gens qu’avec Internet : apéros blogueurs, Peuplade.fr (site web d’échanges entre voisins), des soirées comme les miennes, etc. Je pense que nos enfants vont baigner dans ce monde-là, et qu’ils seront naturellement geeks. Ce n’est pas une catastrophe ! La technologie ne va pas tuer l’humanité, mais lui simplifier la vie. Entre nous, je préfère que mes gamins jouent avec des objets numériques plutôt que de squatter devant des émissions de télé-réalité. En fait, comme pour toute passion, il faut savoir être raisonnable et l’appréhender intelligemment, c’est tout.
 

Jennifer, la geekette gadget.
27 ans, journaliste, célibataire sans enfant.

Le goût de la high-tech m'est venu avec mon premier job, il y a trois ans : je réalisais des montages vidéos sur PC pour des émissions de télé. Ca m'a plu, et le webmaster de la boîte m’a appris à vraiment utiliser un ordinateur. Plus on apprivoise son ordi, plus on prend plaisir à explorer les possibilités de divertissement qu'il nous offre. Depuis deux ans, j'y consacre un budget spécial : abonnement chez un hébergeur de blog, accessoires USB, téléphones portables trendy, gadgets en tout genre, achats d’MP3 sur la discothèque iTunes ... Mes essentiels ? Je ne me passerais de mon Ipod Nano pour rien au monde, et je fonds littéralement devant le lapin wifi Nabaztag ; mais toute nouveauté "kawaii" (mignonne, en langage geek) me rend dingue. J'appartiens clairement à la tribu des geekettes modeuses qui aiment les gadgets inutiles et jolis, mais j’aime aussi comprendre mon ordinateur – je suis désormais assez calée pour épater mes potes. Mon rêve ultime, ce serait un Mac avec une tête au dessus de l'écran qui parlerait, saurait tout de moi et deviendrait une sorte de meilleur ami, voire de psy disponible à toute heure … J'aimerais surtout voir plus de blogs dédiés à l’high-tech écrits par des femmes. Je le crie haut et fort : pas besoin d'avoir des lunettes et un diplôme d'informaticien pour s'autoproclamer geekette !


Lamia, la geekette nouvelle génération
25 ans, attachée de presse, mariée, un enfant.

A 13 ans, je tombais amoureuse des ordinateurs, à 15, je testais les premiers chatts, et à la fac, j’étais celle qu’on appelait en cas de bug. Aujourd’hui, je passe trois heures par jour à lire les news high-tech ou à optimiser mon Mac, et je commence à programmer. Ce qui me fascine ? Le monde des nouvelles technologies est sans cesse projeté vers l’avenir, il se passe tout le temps quelque chose de nouveau, ça ne s’arrête jamais ! C’est toute une culture, qui concerne et réunit plein de communautés différentes. Je déteste entendre que les geeks sont des asociaux qui vivent sur une autre planète : au contraire, ils vivent au sein d’un réseau de communication énorme, au cœur même de l’actualité, et ne sont certainement pas coupés du monde. Personnellement, je me suis fait beaucoup d’amis « réels » par le biais des blogs, et le fait que mon mari soit également geek est loin d’être un problème pour notre couple : on peut partager notre passion. Il est webmaster et infographiste, donc très technique ; mon truc à moi, c’est plutôt l’actu, les gadgets, les vidéos … On a chacun notre blog, notre fille de 4 mois aussi, et à la maison, il y a trois consoles de jeux et cinq ordinateurs. Bref, on doit assez bien représenter le geek et la geekette types, même si je ne crois pas qu’il y ait de cadres très définis dans ce domaine. Il faut se méfier des clichés !



ENCADRÉ :
LES SITES POUR S'Y METTRE

Envie de vous initier à la culture geekette? Quelques sites imparables.

- Fanny’s Party (www.fannysparty.com) : site perso de Fanny Bouton (voir interview), avec toute l’actu geek et ses dernières trouvailles. Attention : elle part en Asie, les soirées se raréfient …
- Girly Gadget (www.girlygadget.fr) : sélection d’objets, gadgets et accessoires mode, high-tech, utiles ou kitschs, spécialement pour les filles. Jennifer (voir interview) y est rédactrice.
- Technofilles (www.technofilles.fr) : la nouvelle boutique femmes de Mageekstore, mine de gadgets high-tech pour geeks.
- Tendance High-Tech (www.tendancehightech.com) : le guide glam’ et branchouille pour technophiles, du dernier portable multifonctions à la montre Dolce techno-bling-bling.
- Le Journal du Geek (www.journaldugeek.com) : rédigé par un maître geek, c'est une référence en matière d'actus high-tech. Pour se la jouer pro tout de suite.
- Copines de Geeks : le « John Gray » du monde des Geeks, ou comment rencontrer, aimer un geek et vivre avec lui (quand on n’est pas geekette). Rigolo.
- Game On Girls (www.gamongirls.com) : jeux vidéo, high-tech et tendances au féminin, pour les vraies gameuses.

*** Photos : Léa Crespi

Commenter cet article

Windows Live help 04/07/2014 13:54

I will tell a short story which I just came by seeing all these pictures in the topic. Valerie is a geek who lives in her fantasy world, while Greg is a boy who is not at all geeky and a bit flirty too. They have no chance to cross each other’s path but eventually they meet each other at a park and they go together to his apartment and study some geeky things. End of the story. I bet you guys liked my spontaneous creation.

TIFF78 24/11/2008 14:19

Très complet l'article, et un bon site pour s'y mettre c'est aussi

http://www.hellogeekette.com