SFR Attention Musique Fraîche


NTM : C'EST CLAIR, ILS SONT ENCORE LÀ !

(live report Bercy)


23 septembre 2008



Cinq dates à Paris et une tournée en France, pour une reformation que les fans espéraient depuis dix ans : dans leur grand show à l'américaine, Joey Starr et Kool Shen n'ont pas attendu pour foutre le feu. Bercy sous les bombes, récit d'une scène à la hauteur du mythe.
Photos Robert Gil --- (article publié sur SFR Attention Musique Fraîche
 

 


Salle démesurée, danseurs, choristes, guests (Natty, Busta Flex, Aktuel Force ...), rythme effréné, écrans gigantesques et effets de flammes : quand le Suprême NTM fait son come-back, les spectateurs en ont pour leur argent. Joey Starr et Kool Shen l'avaient dit, ils ne revenaient "pas pour blaguer", mais pour "retrouver leurs sensations". Et apparemment, ils n'ont rien oublié.

 

DU BRUIT, ET TOUJOURS LE COMBAT

Après un démarrage furieux sur Seine-Saint-Denis Style, le duo complice, entre bourrades et bisous (et oui), enchaîne sur ses plus gros succès : C'est clair, Pass le oinj (où les panneaux "Interdiction de fumer" font soudain triste figure), La fièvre, Affirmative Action ... Ils ne sont pas là pour vendre un nouvel album, mais pour offrir le best-of d’une carrière.

Les deux compères ont de l'énergie a revendre et en attendent autant du public, jeunes, trentenaires et plus âgés, banlieusards et bourgeois, masculin ou féminin, black, blanc ou beur. Joey réclame à corps et à cri "du bruit" entre chaque chanson, et s'il n'est pas content, gare à la punition : dix secondes de Besoin de rien envie de toi lâché par les fidèles Dj James et Naughty J. Voire un petit coup de Chapi Chapo.

Le public est sommé de crier, mais aussi de lever le doigt - le majeur de préférence. Car si la musique est reine, le discours politique des NTM n'a pas bougé : "Apparemment nos textes sont toujours d'actualité, aujourd'hui la situation s'est encore empirée". Le Double R et le Double O appellent donc à la résistance et à la solidarité, citent Carla Bruni, et une "grosse pute" nommée ... Edvige Fichier. L'idée est toujours la même : parler des inégalités, des petits, des immigrés, des cités, du racisme. Et d'enchaîner sur Qu'est-ce qu'on attend, toutes flammes dehors.

 

 

LES MESSAGES PASSENT

Le Suprême donne aussi dans le sentiment. Joey Starr, pas inquiet de sa réputation dans les tribunaux, déclare à sa mère qu'il l'aime, et dédicace Laisse pas traîner ton fils à tous les parents. Kool Shen chante Un ange dans le ciel en hommage à Ludivine, sa femme disparue il y a huit ans. Levée de briquets dans Bercy, et cette fois pas pour allumer un joint.

Les patriarches du hip-hop français placent aussi leurs messages de non-violence. Après "Nique la Police", ponctué par Joey Starr d'un ironique : "Mais est-ce bien raisonnable ... ?", le groupe insiste sur Pose ton gun, images de sauvetage cardiaque à l'appui.

 

UN PUBLIC COMBLÉ

Au final, après deux rappels - dont un deuxième Seine Saint Denis Style sur fond de basse de Nirvana (comme quoi le rap peut fricoter avec le rock), le public est épuisé, en sueur, et ravi. Dehors, les flics tentent de faire bonne figure à la sécurité, tandis que résonnent des "Hou ! Hou ! Assassins de la police" rigolards. Un voyage dans le temps nostalgique et, dieu merci, pas décevant. Oui, définitivement, NTM est "encore là".

 


NTM en concert à Bercy les 22 et 23 septembre, à Genève (Arena) le 2 octobre, à Marseille (Dome) le 3 octobre, à Strasbourg (Zenith) le 9 octobre, à Bordeaux (Patinoire Meriadeck) le 16 octobre, à Toulouse (Zenith) le 17 octobre, à Montpellier (Zenith Sud) le 18 octobre, à Lyon (Hally Tony Garnier) le 23 octobre, à Lille (Zenith Arena) le 24 octobre, à Saint Herblain (Zenith Nantes Metropole) le 25 octobre.


          

Tag(s) : #Musique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog