Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SITE SFR ATTENTION MUSIQUE FRAÎCHE

Live Report : Sziget Festival

Août 2008





BIENVENUE AU WOODSTOCK EUROPÉEN !

On l'appelle parfois le Woodstock européen. Pourtant, en mixant groupes mythiques, cadre improbable et public venu en masse du monde entier, le Sziget Festival est bien plus que ça : un immense foutoir à l'ambiance bon enfant, où déguster pendant près d'une semaine des centaines de concerts variés en campant sous le soleil. Bienvenue à Budapest !


TOUTES LES MUSIQUES SUR UNE ÎLE DE L’EST
Imaginez un Rock En Seine de 120 hectares, situé sur une île verdoyante du Danube, où près de 600 concerts internationaux enflamment 30 scènes face à plus de 400.000 festivaliers. Gigantesque, le Sziget Festival est également généreux : ici, tout le monde ou presque trouvera son compte. Loin de se cantonner à un seul genre musical, la programmation brasse rock (Killers, Babyshambles, REM, Mlle K, The Wombats), punk (Sex Pistols), reggae (Ki-Many Marley, Lee Scratch Perry), folk (Brisa Roché), folk alternatif (Adam Green), pop (Alanis Morrissette), jazz (Rodha Scott), funk (Maceo Parker), acid-jazz (Jamiroquai), musique rom, métal (Iron Maiden, Punish Yourself), world (Rokia Traore), électro (Justice, Vitalic) ...

 




MELTING-POT PEOPLE
La population, plutôt jeune (moyenne d'âge 22 ans), reflète l'éclectisme d'un festival haut en couleurs : ici, les dreads locks tchatchent avec les crêtes rouges, tandis que les vieux rockers offrent des bières aux jeunes brits-pops. Sympa. A noter : la France est la deuxième nationalité la plus représentée après la Hongrie. Cocorico !

 


 

UN PARC D’ATTRACTIONS ROOTS
Complet, le Sziget Festival n'offre pas que de la musique. Dans les allées de cette foire géante, hérissée de tentes (35.000 campeurs), on peut se faire tatouer, piercer, acquérir des tonnes de t-shirts, soutenir des ONG environnementales, acheter de "l'herbe légale" (infâme tisane épicée à fumer), se nourrir (beaucoup), boire (de même), tenter le saut à l'élastique, admirer un orchestre de rabbins ou pratiquer le "Free Hug".

 





SEX PISTOLS : LES PAPIS FONT DE LA RÉSISTANCE
Côté scène (car on est quand même là pour ça), la cuvée 2008 a largement tenu ses promesses. Après Iron Maiden et Jamiroquai, la scène centrale a été vendredi le théâtre du grand retour des Sex Pistols. Loin des râleurs qui grognent que sans Sid Vicious et l'esprit des 70's, le punk est mort, c'est avec frénésie que le public a vibré sur God save the Queen ou EMI, ricané aux piques anarchistes de Johnny Rotten et constaté que le mythe était encore bien vivant.

 




REM CONTRE ADAM GREEN
Samedi, c'est Mademoiselle K puis REM qui a nous ont offert d'excellentes prestations sur cette même scène. Michael Stipe, en forme, s'est bien déhanché pour son public, sans oublier de lui donner du plaisir vintage avec un classique Losing my religion, tandis qu'un peu plus loin, à la scène Converse (spécialisée indé), Adam Green remplissait son chapiteau à craquer et finissait ses deux rappels en beauté sur Jessica Simpson.

 



BABYSHAMBLES : HYSTÉRIE SOUS LE SOLEIL
Bien entendu, le dimanche (jour de clôture) a envoyé du lourd. La scène principale a vu défiler les Wombats, plus ados de Liverpool que jamais, dont le célèbre Let's dance to Joy Division a soulevé la foule, puis c'est Pete Doherty
qui a pris le relais, défoncé certes, mais efficace et à l'heure ... Un concert des Babyshambles qui, s'il n'avait rien de bouleversant (on n'était pas loin de la version CD), prenait tout son sel dans le contexte du festival, avec une heure et demie de bonheur et une honnête fin sur Fuck Forever.





CLÔTURE DU FESTIVAL AVEC JUSTICE
Après la prestation des Tankcsapda, premier groupe de rock hongrois, ce sont les sexy Killers qui ont clôturé le festival, tandis que la scène électro accueillait (avec, hélas, un désagréable retard ...) les so frenchy Justice pour près de 20.000 teufeurs exaltés.



 


Bref, que vous soyez rasta, rock-addict ou tout simplement curieux d'une expérience musicale et sociale hors du commun, vous savez quoi faire le 15 août 2009 !



Crédit photos : Caroline Rochet & Fabien Chareix

 




Tag(s) : #Divers et d'été

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :